Ayrton Senna est un pilote automobile brésilien, né le 21 mars 1960 et mort le 1er mai 1994, suite à un accident lors du Grand Prix de Saint-Marin.
Il a été 3 fois champion du monde : en 1988, en 1990 et en 1991.

Lors du Grand Prix de Monaco 1985, Ayrton SENNA en regagnant les stands passa par le jardin de la princesse Stéphanie (aujourd’hui caserne des pompiers monégasques) pensant probablement qu’il n’était pas encore assez connu, et qu’ainsi il pouvait se promener tranquillement dans la principauté sans y être abordé.
Mais ce qu’il ignorait ,c’est que sa légende il l’avait commencé déjà un an plus tôt sur ce même circuit, sous une pluie battante ,au point que Jacky ICKX directeur de la course ,s’était vu obligé d’arrêter le Grand Prix au 32eme tour. Cette décision suscita de nombreuses polémiques par la suite, car on avait reproché à Jacky ICKX d’avoir arrêté le Grand Prix de Monaco à la demande d’Alain PROST qui avait eu peur de se faire doubler par Ayrton SENNA. Si tel est le cas, Alain Prost aurait commis une erreur de stratégie puisqu’ en faisant arrêter la course à ce stade il ne marquait que 4, points sur les 9, du fait que le règlement prévoit de parcourir 75 % de la course pour pouvoir bénéficier de la totalité des points. On imagine mal « LE PROFESSEUR (surnom donné à Alain Prost) » commettre une telle erreur de calcul, car en finissant deuxième il aurait marqué 6 points soit 1,5 points de plus. Tout cela peut paraître anecdotique si cette année-là Alain PROST n’avait pas perdu le titre de champion du monde de 0,5 point face à Niki LAUDA. Toujours est-il qu’Ayrton SENNA durant cette course ne se posa aucune question de stratégie. Alors que tous les autres pilotes partaient en tête-à-queue ou bien tapaient dans les rails de sécurité, Ayrton SENNA alignait les records du tour, les uns après les autres, avec la TOLEMAN-HART, une écurie du milieu de tableau. C’est ce jour-là qui a fait de lui, LE PETIT PRINCE de la formule1, pour devenir quelques années plus tard, SA MAJESTE Ayrton SENNA, LE ROI DE LA F1. D’ailleurs on peut difficilement dissocier les deux.
En arrivant au jardin beaucoup de personnes dont je faisais partie s’étaient dirigées vers lui pour des autographes, des photos, il avait l’air hagard presque étonné qu’on le reconnaisse, qu’on s’intéresse à lui pour lui demander autant de dédicaces.
Quatre jours plus tard pendant les essais privés au circuit Paul Ricard je fis sa rencontre, il était très disponible, très souriant, très affable malgré sa grande timidité.
Durant toutes les années qui suivirent, bien qu’il ait acquis une très grande notoriété, Ayrton SENNA continua à se comporter avec moi toujours de la même façon, chaque fois qu’il avait un moment de disponible à m’accorder il le faisait toujours avec la même gentillesse, il ne s’est jamais comporté comme une grande star, il resta toujours égal à lui-même, humble et modeste malgré le succès et la gloire. Bien que malheureusement lors du Grand Prix d’Imola le 1er mai 1994, il ait quitté beaucoup trop tôt la compétition suite à un accident mortel, son ombre plane toujours sur la F1. Car il reste la référence suprême pour tous les pilotes de cette discipline.